Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2020

Bonne Année 2020!

DSC_0527.JPG

(Photo- Premiers rosiers dans la nouvelle station Durandy, Nice)

« Philosopher, c’est penser sa vie et vivre sa pensée »

Pour cette première note de l'année, j’ai choisi quelques extraits du livre d’André Comte-Sponville, « L’Amour la solitude », publié en 1992. J'ai eu la nouvelle édition, revue et augmentée, de 2000.  

Lire la suite

01/11/2019

La dépression

DSC_1465-EFFECTS.jpg

(Photo- Des hibiscus sous la pluie, Promenade du Paillon)

L’automne et l’hiver sont presque là, prêts à accueillir la dépression saisonnière. Voici un résumé basique des signes de la dépression, saisonnière ou non, que j’ai adapté d’après cet article. Et à la fin, une suggestion de lecture (le personnage est psy). 

La dépression n’est jamais clairement visible, elle est difficilement décelable, et souvent trop tard. Elle n’est pas faite simplement de tristesse ou de larmes, mais surtout du sentiment paralysant que les choses n’avancent pas vraiment, même quand on est engagé dans des activités que l’on aimait. Pour la reconnaître, il faut observer d’autres signes parlants, car les personnes qui cachent une dépression adoptent des habitudes et des comportements inhabituels.

Lire la suite

01/08/2019

Le temps et le Soi

neuropsychologie,états modifiés de conscience,le temps,le soi,livre,wittmann

(Photo- L'arbre et son fruit)

"Je dis je en sachant que ce n'est pas moi" (Samuel Beckett, L'Innommable)

Les états modifiés de conscience : la neuropsychologie ou comment la perception du temps module notre expérience du Soi, de la dépression à l’ennui et au flux créatif.

« Le cerveau n’est pas une simple représentation du monde de manière désincarnée, comme une construction intellectuelle. Notre esprit est lié au corps. Nous pensons, nous ressentons, et nous agissons dans le monde avec notre corps. Toute expérience est transcrite dans ce corps existant au monde. »

Lire la suite

01/11/2018

Cancer et émotions

livre, cancer, stress

(Photo- Nice en octobre)

Le livre L’Enquête vérité se propose de nous aider à voir plus clair dans tout ce que l’on sait à ce jour sur le cancer, afin de le mettre à distance. Pour ce faire, il emprunte la forme d’une enquête policière: le criminel, l’arme du crime, la scène du crime. Nous verrons donc en quoi consiste le profil du tueur (son empreinte cellulaire, son empreinte génétique), nous aurons une description de la scène du crime (les mutations, les stress oxydatif, le système de sécurité qu’est le suicide de la cellule), nous comprendrons le mode opératoire du criminel qui utilise comme arme du crime le stress négatif, le désespoir. La thèse que développe l’auteur, professeur de cancérologie et chef d’un service de pointe, est fondée sur ses nombreuses observations cliniques et sur ses intuitions: il existe un lien entre le développement d’un cancer et les émotions négatives profondes. La fin du livre est consacrée à l’inventaire de plusieurs règles d’or pour prévenir le stress (les sept clefs: méditer, respirer, masser, ancrer, stimuler, créer, semer), aux cultures thérapeutiques et aux nouvelles technologies antistress.

Le fonctionnement de nos cellules est un mécanisme vital et fascinant. Nos cellules pensent, elles sont nous-mêmes, elles aiment, elles souffrent, elles ont une conscience, elles représentent notre autodéfense. Ce livre, agréable à parcourir, nous rappelle un certain nombre de connaissances de base de biologie, de physiologie, et il nous offre des conseils à notre portée. Toutefois,  la médecine n’est pas une science exacte, et même si aujourd'hui elle est capable de comprendre les processus et de recommander un traitement évolué, il existe beaucoup de facteurs susceptibles de déclencher la maladie qui restent encore inconnus, ou insuffisamment maîtrisés. Nous sommes tous différents, et notre perception de ce qui nous arrive dans la vie est différente. Les enfants aussi sont sujets au stress, sous une autre forme que les adultes, et il suffit de penser au nombre d’enfants très jeunes qui développent un cancer.

"Ce qui est primordial, pour moi, est de souligner l’importance du lien entre cancer et émotions. Ce lien existe bel et bien, même s’il n’est pas à lui seul la cause du cancer. Pour ne plus être angoissé par le cancer, il faut commencer par dominer le sujet. Dédramatiser la question pour mieux la maîtriser. Ce livre -une plongée au cœur de la scène du crime, aussi ludique qu’instructive, vous aura permis de mesurer à quel point vous êtes votre meilleur anti-cancer."

Un résumé fait d’extraits pourra être lu ICI (la mise en page nous appartient).