Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2014

Le goût du réel

 numérique, concentration, déficit attention, livre Goleman, Focus, techniques méditation, personnalité, volontéSur la concentration, ainsi que sur le déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDA ou TDAH), syndrome de notre époque, il existe maintenant une littérature de spécialité assez riche, et de nombreux articles issus de la recherche en neurosciences, psychologie, management, sont publiés tous les jours, particulièrement dans le monde anglo-saxon. Les techniques de la pleine conscience (Mindfulness Based Cognitive Therapy, Mindfulness Based Stress Reduction) nous apprennent comment nous concentrer sur le moment présent, en évitant de disperser notre attention, et en diminuant le stress. Nous arrêtons ainsi de regretter le passé, ou de nous inquiéter pour le futur, nous cessons de ruminer (ce qui n'est pas méditer), car la rumination peut être un facteur de risque pour la santé mentale. En apprenant ces techniques, nous nous ouvrons au flux de notre conscience, aux autres, à la nature 
D'autres approches proposent une médication pour traiter le déficit d'attention , et Big Pharma est présente avec ses solutions, comme on voit dans cette entrée sur Wikipedia  ( aussi dans une note précédente). 
La manière dont nous concentrons notre attention détermine ce que nous voyons. "Your focus is your reality", dit le Maître Yoda, le personnage de Star Wars, nous rappelle un récent article paru dans Business Insider, en envoyant à l'ouvrage de Daniel Goleman "Focus. The Hidden Driver of Excellence"  et à d'autres contributions intéressantes sur le sujet. Dans ce livre, l'auteur  explore le concept de concentration, en expliquant comment notre attention conditionne nos succès dans la vie, car l'attention fonctionne comme un muscle: mal utilisé, il risque de s'atrophier. Il observe que, depuis que nous vivons dans un monde numérique, notre concentration est partielle. Selon lui, il existe trois formes de concentration: intérieure (l'attention qui nous lie à l'intuition, aux valeurs, aux bonnes décisions), dirigée vers les autres (vers ceux qui font partie de notre vie), extérieure (l'attention qui nous lie au monde en général). Goleman parle de son entretien avec une institutrice qui lui a confirmé qu'au fur et à mesure des générations, les enfants avaient des difficultés à lire, trouvaient les phrases longues et compliquées, se plaignaient de ne pas réussir à se concentrer sur les pages d'un livre, et donc, préféraient aller jouer. Il explique que nous sommes confrontés constamment aux éléments qui distraient notre attention -jeux, réseaux-, mais que la manière dont nous communiquons est aussi un facteur qui influence notre concentration. Tout doit être bref, des abréviations, des messages incomplets, des mails vocaux, pour envoyer l'information le plus rapidement possible. Notre attention est moins efficiente. Nous recevons des messages, mais nous ne les filtrons pas avec suffisamment d'attention, nous les survolons.  

Lire la suite

22/01/2014

Fin Grundtvig

Cours Grundtvig Cefro février 2014Notre dernier Cours Grundtvig 2013/2014 aura lieu les 24-28 février. L'aventure continue (car c'en est une, quel que soit l'angle de vue..) avec le nouveau programme Erasmus+, dans lequel nous souhaitons et espérons trouver des partenaires et des projets.

En attendant, nous informons les personnes qui seraient intéressées de participer à cette session, mais n'ont pas obtenu de bourse Grundtvig de la part de leur agence nationale, qu'elles peuvent nous contacter pour des précisions sur la taxe du cours, ajustée au statut de "participant libre". Ici l'enregistrement du cours dans la base de données (le Catalogue) , base qui fermera en juin prochain (c'est pourquoi, nous conservons un Historique dans la liste à droite). 

 (Photo: Session juillet 2011, avec les participants de Bulgarie, Belgique, Espagne)

28/12/2013

Toute expérience modifie

livre, expérience, modification cerveau, nouvel anOn sait maintenant que lorsque nous lisons un livre, ou que nous entretenons une conversation, nous faisons une expérience qui produit un changement physique dans notre cerveau. A ce propos, l'écrivain George Johnson observe qu'il est un peu effrayant de penser que chaque fois que nous rencontrons une personne ou que nous lisons un livre, notre cerveau s'en trouve modifié, parfois de façon permanente.

Selon Carl Sagan, un livre est quelque chose de bien étonnant. Un objet plat, composé de trois parties flexibles, sur lequel sont imprimés des milliers de signes, tels des gribouillis. Mais il suffit d'y jeter un regard, et on entre dans l'esprit d'une autre personne, de quelqu'un qui doit être mort depuis des milliers d'années. A travers le millénaire, un auteur parle clairement et silencieusement dans notre tête, il s'adresse directement à nous. Ecrire, c'est peut-être la plus grande invention humaine, qui relie entre eux des gens, citoyens d'époques éloignées. Les livres brisent les chaînes du temps. Un livre, c'est la preuve que les hommes sont capables de magie créatrice. 

Alors, écrivons, lisons (..."pour vivre", comme dit Flaubert).  Bonne Année 2014 à tous!  

http://upchucky.com/VideoVault/60s/GetBack.html 

14/12/2013

Programme Erasmus+

programme européen erasmus+ 2014-2020,projets,appel 2014,cefro,collaborations


Erasmus+ 2014-2020 vient d'être mis en place, l'Appel à propositions Erasmus+ 2014 est en ligne (des liens aussi sur notre  page Facebook https://www.facebook.com/cefro?ref=hl  ). Les porteurs de projets relevant de l'Action clé n°1 (AC1) -mobilité des individus à des fins d'éducation et de formation -, et éventuellement de l'Action clé n°2 (AC2) -coopération en matière d'innovation et d'échange de bonnes pratiques- alliances de la connaissance, alliances sectorielles pour les compétences-, seront peut-être intéressés par des sujets liés aux compétences émotionnelles dans le monde du travail et aux questions d'éthique substantielle (appliquée). Les attitudes et les comportements sociaux ayant radicalement évolué non seulement dans la sphère privée, mais aussi dans l'espace public, le développement croissant de la technique et les découvertes scientifiques interrogent autant les individus que les sociétés.

CEFRO continue à proposer des cours et des séminaires sur ces aspects figurant dans son domaine d'intérêt majeur. Au cas où les porteurs de projets souhaiteraient intégrer cette thématique dans l'économie de leur propre projet, ils peuvent nous contacter à tout moment, et nous verrons ainsi ensemble s'il existe des possibilités concrètes de collaboration.