Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2014

Emotions et connaissance

émotions,spinoza,désir,tristesse,joie,connaissanceDes chercheurs ont représenté en couleurs la manière dont nos émotions affectent nos corps. L'image a, comme on le sait bien, un impact plus rapide que le mot, puisque plus accessible. Mais déjà Spinoza nous apprend que l'âme humaine ne peut se connaître qu'à travers les affections du corps ("en tant qu'elle perçoit les idées des affections du Corps"). On peut  trouver chez lui une analyse minutieuse des passions comme la honte, le mépris, la crainte, l'espérance, le remords, la gratitude, le regret, l'estime, la faveur, mais ce sont le Désir, la Tristesse et la Joie qui sont les trois "affections" fondamentales. Le Désir est l'essence même de l'homme "en tant qu'elle est conçue comme déterminée à faire quelque chose par une affection quelconque donnée en elle", c'est un effort par lequel l'homme persévère dans son êtreLa vertu est l'essence et la puissance même de l'homme, l'effort même pour conserver l'être propre, et la félicité consiste en ce que l'homme peut conserver son être. "L'effort pour se conserver est la première et unique origine de la vertu". 

Lire la suite

04/01/2014

Conseil et thérapie

012 (4).jpgSur un réseau professionnel, des consultants américains ont lancé un débat à propos de la ressemblance entre le conseil (consulting) et la thérapie. Pareil au thérapeute, le consultant écoute le client pour lui dire ensuite ce que celui-ci sait déjà:  "prêtez-moi votre montre, je vous dirai l'heure". Reconnaissons que l'outil le plus important dans l'arsenal d'un consultant est une excellente connaissance des techniques des relations humaines. Néanmoins, malgré la similitude entre le consultant et le thérapeute, la grande différence consiste dans le fait que le consultant propose des options, tandis que le thérapeute ne peut qu'induire des changements de perspective dans l'esprit du client: de l'aspect négatif/dépressif  vers un aspect positif/optimiste. Le client qui va voir un consultant n'est pas dans une situation de vie ou de mort, ses attentes se situent au niveau du mieux-être. C'est pourquoi, un consultant devra bien travailler sa copie afin de dire à ses clients ce qu'ils ont besoin de savoir, comment il pourra le leur apprendre ou le faire pour eux.

Quand on sait que l'étude des relations humaines est un effort qui se poursuit tout au long de la vie, je dirais que les compétences émotionnelles peuvent représenter une réelle valeur ajoutée dans l'arsenal d'un consultant. 

14/12/2013

Programme Erasmus+

programme européen erasmus+ 2014-2020,projets,appel 2014,cefro,collaborations


Erasmus+ 2014-2020 vient d'être mis en place, l'Appel à propositions Erasmus+ 2014 est en ligne (des liens aussi sur notre  page Facebook https://www.facebook.com/cefro?ref=hl  ). Les porteurs de projets relevant de l'Action clé n°1 (AC1) -mobilité des individus à des fins d'éducation et de formation -, et éventuellement de l'Action clé n°2 (AC2) -coopération en matière d'innovation et d'échange de bonnes pratiques- alliances de la connaissance, alliances sectorielles pour les compétences-, seront peut-être intéressés par des sujets liés aux compétences émotionnelles dans le monde du travail et aux questions d'éthique substantielle (appliquée). Les attitudes et les comportements sociaux ayant radicalement évolué non seulement dans la sphère privée, mais aussi dans l'espace public, le développement croissant de la technique et les découvertes scientifiques interrogent autant les individus que les sociétés.

CEFRO continue à proposer des cours et des séminaires sur ces aspects figurant dans son domaine d'intérêt majeur. Au cas où les porteurs de projets souhaiteraient intégrer cette thématique dans l'économie de leur propre projet, ils peuvent nous contacter à tout moment, et nous verrons ainsi ensemble s'il existe des possibilités concrètes de collaboration.

19/11/2013

Le bonheur (2)


bonheur,bien-être,émotions,suppression émotions négatives,études,quête,stendhal,morrisonLa recherche actuelle sur le sens et la quête du bonheur montre que nous courons peut-être le risque de saper notre réel bien-être. Plus les gens veulent à tout prix être heureux, moins ils le sont, ou plus ils dépriment. Nous avons tendance à supprimer toute émotion négative, mais si nous supprimons une émotion, il faudrait les supprimer toutes. Notre cerveau fait face à la surcharge émotionnelle en opérant la dissociation (au niveau neurologique, nous "refroidissons" nos réponses émotionnelles), ce qui nous permet de gérer les moments difficiles (comme le ferait un guerrier en terrain hostile). Néanmoins, il faut reconnaître que fonctionner en mode de survie a un coût élevé.. Dans une quête du bonheur, nous rejetons les émotions négatives, et parfois, il nous arrive de nous en vouloir parce que nous nous sentons moins heureux que nous devrions. 

Selon la pensée bouddhiste, la cause de la tristesse se trouve dans la discordance entre l'attente et la réalité. Or, si nous rejetons le réel, avec les si nécessaires émotions d'inquiétude et de mécontentement, nous ne faisons qu'augmenter notre tristesse, en nous efforçant en vain de remplacer le réel par l'agréable. C'est un piège fréquent. Normalement, nous devrions nous sentir heureux, nous essayons de l'être, et nous refusons les émotions qui nous semblent contraires, en supprimant ce qui est inconfortable. A cause de ce favoritisme émotionnel, on a du mal à avancer. Les émotions signalent l'opportunité ou la menace, et c'est grâce à elles que nous trouvons des solutions à nos problèmes. A la même manière dont nous utilisons des données mathématiques pour résoudre des problèmes mathématiques, nous utilisons des données émotionnelles pour résoudre des problèmes émotionnels. En maths, nous n'utilisons pas que les nombres pairs. Si nous rejetons et dévaluons la tristesse, par exemple, nous perdons des données qui pourraient nous aider à trouver un bonheur plus profond et plus durable.

Lire la suite